Qu’est-ce que la cuisson passive des pâtes et pourquoi elle permet d’économiser de l’eau et du gaz?

Lorsque nous cuisinons, nous gaspillons beaucoup d'énergie. Voici des conseils pour réduire la consommation et apporter un plat vraiment vert sur la table.

Lorsque vous portez l’eau des pâtes à ébullition, pensez-vous à mettre le couvercle ? Si la réponse est oui, vous avez économisé suffisamment d’énergie pour charger votre smartphone 2 à 3 fois. Cela devient 5 ou plus si vous faites cuire les pâtes avec la “bonne” quantité d’eau. Le changement climatique et la crise énergétique nous incitent à faire plus attention à ne pas gaspiller l’argent et les ressources, mais parfois, même un petit geste quotidien insoupçonné, comme préparer une assiette de pâtes, peut faire une grande différence.

Avec un impact écologique minimal du champ à la table par rapport à d’autres aliments, moins de 1m2 global par portion et seulement 150 grammes d’équivalent CO2, les pâtes sont le prototype de l’aliment vert. Mais nous pouvons faire encore mieux, avec encore moins, car pas moins de 38 % de l’empreinte carbone totale des pâtes dépend de la cuisson à la maison. Nous avons choisi d’étudier scientifiquement la cuisson des pâtes afin de faire prendre conscience de l’impact économique et environnemental des gestes que nous faisons chaque jour.

Comment réduire de moitié la consommation

L’étude, commandée par des fabricants de pâtes italiens à Perfect Food Consulting, a calculé l’énergie nécessaire pour cuire 200 g de pâtes de manière traditionnelle (avec une casserole ouverte et à raison d’un litre d’eau pour 100 g de pâtes) et combien nous pourrions économiser, en énergie, en émissions et en eau, grâce à trois astuces simples et à la portée de tous.

  • Utilisez le couvercle pendant la phase d’ébullition : non seulement vous accélérez le temps, mais vous économisez jusqu’à 6 % d’énergie et d’émissions de CO2e (équivalent CO2).
  • Faites cuire les pâtes avec 700 ml d’eau au lieu du litre classique pour 100 grammes. En plus d’économiser 30 % d’eau, ce qui n’est pas négligeable, vous réduisez de 13 % votre consommation d’énergie et vos émissions de CO2.
  • Essayez la cuisson passive : après les 2 premières minutes de cuisson traditionnelle, les pâtes cuisent indirectement, à feu éteint et avec le couvercle pour ne pas disperser la chaleur. Cette méthode permet d’économiser jusqu’à 47 % d’énergie et d’émissions de CO2e.

Avec une consommation moyenne de 23,5 kg de pâtes par habitant, chaque Italien économiserait jusqu’à 44,6 kilowattheures, 13,2 kilos de CO2e et 69 litres d’eau en un an.

Et si nous le faisions tous, les résultats seraient vraiment significatifs : nous économiserions entre 356 millions et 2,6 milliards de kilowattheures en un an, 4 100 mètres cubes d’eau, soit assez pour remplir 1 640 piscines olympiques, et jusqu’à 776 kilotonnes de CO2e, soit les émissions d’une voiture pendant 21 allers-retours entre la Terre et le Soleil.

Gardez le couvercle sur le pot

La casserole doit être couverte pour accélérer l’ébullition de l’eau. Au moment de jeter les pâtes, il faut toujours enlever le couvercle, car les pâtes cuisent à découvert, sauf si on les prépare dans un autocuiseur ou avec une cuisson passive. L’utilisation du couvercle permet d’économiser jusqu’à 6 % d’énergie et d’émissions de CO2e. Et ça prend aussi moins de temps.

Utiliser la bonne quantité d’eau

La bonne quantité d’eau permet aux pâtes de cuire uniformément sans coller et avec un degré de salinité parfait. La règle de grand-mère est que pour 100 grammes de pâtes, il faut un litre d’eau. Aujourd’hui, la qualité des pâtes est plus élevée qu’il y a 40 ou 50 ans et elles libèrent moins d’amidon pendant la cuisson. Nous pouvons même cuire nos 100 grammes de pâtes dans 0,7 litre d’eau, voire moins si nous préparons des pâtes en une seule fois, où les pâtes sont cuites comme un risotto avec leur sauce. Et la recette nous indique également la quantité d’eau à utiliser. La cuisson des pâtes dans moins d’eau concentrera l’amidon et le rendra plus facile à lier avec la sauce. En utilisant moins d’eau, on réduit la consommation d’énergie et les émissions de CO2e de 13 %. Les pâtes restent bonnes, et vous économisez également 30 % d’eau.

Éteindre le feu à l’avance

Une autre méthode verte qui permet d’économiser du gaz et de l’énergie. Avec la cuisson passive, les pâtes cuisent avec le feu allumé pendant seulement 2 à 4 minutes à partir du moment où l’eau recommence à bouillir. Ensuite, on éteint la cuisinière et on recouvre la casserole avec le couvercle pour limiter les pertes de chaleur, en laissant les pâtes infuser dans l’eau pendant le temps restant indiqué sur le paquet. De cette façon, l’eau aura été absorbée. Un changement trop radical ? En fait, les grands-mères l’utilisaient aussi pour cuire les pâtes pour la soupe. Et aujourd’hui, il est recommandé de terminer la cuisson des pâtes de grande taille pour éviter qu’elles ne se cassent ou perdent leur forme. Dans ce cas, il suffit d’éteindre le feu quelques minutes avant le temps de cuisson recommandé et de terminer la cuisson avec le feu éteint et la casserole couverte. La cuisson passive permet d’économiser jusqu’à 47 % d’énergie et d’émissions de CO2e.

Edición Économie durable - Cyrille Lefevre

À propos

Le temps en France

Le temps qu'il fera demain dans votre ville, avec des mises à jour en temps réel.